Qu’est-ce que la prostate et quelle est sa fonction ?

anatomie-de-la-prostate

[Article mis à jour : Mai 2020]
La prostate est une glande située à la base de la vessie d’un homme. Plus précisément, elle se situe derrière l’os pubien et devant le rectum.

Cette glande, à peu près la taille et la forme d’une petite pomme, pèse seulement environ 30 g chez les jeunes hommes.

Entourant l’urètre – le tube qui transporte l’urine de la vessie –, elle transporte le sperme pendant l’éjaculation.

La meilleure façon de l’envisager c’est de l’imaginer comme une pomme sans noyau et traversée par un canal (l’urètre) au milieu.

Sa fonction primaire est de produire du liquide prostatique ou séminal. En outre, elle joue un rôle dans la propulsion du sperme pendant l’éjaculation.

Techniquement, cet organe ne fait pas partie du système urinaire, mais en raison de sa localisation et de sa relation avec l’urètre, elle peut affecter (et affecte souvent) la fonction urinaire.

Que fait la prostate?

Seuls les hommes ont une prostate.

Cet organe sécrète un liquide qui maintient le sperme en vie tout en le protégeant et en protégeant le code génétique qu’il contient.

Elle se contracte pendant l’éjaculation et injecte son liquide dans l’urètre.

Au cours de l’éjaculation, le sperme se déplace le long de deux tubes qui transportent des millions de spermatozoïdes des testicules (où ils sont fabriqués) aux vésicules séminales.

Les vésicules séminales sont attachées à la prostate et ajoutent un supplément de liquide au sperme avant qu’il ne soit envoyé dans l’urètre.

Le site où le canal déférent rencontre les vésicules séminales est appelé canal éjaculateur.

La prostate se contracte pendant l’éjaculation, ferme l’ouverture entre la vessie et l’urètre et pousse ainsi le sperme à grande vitesse. C’est pourquoi il est impossible d’uriner et d’éjaculer en même temps.

Structure de la prostate

structure-de-la-prostateLa prostate est composée de trois types de cellules : les cellules glandulaires (épithéliales), les cellules musculaires lisses et les cellules stromales.

  • Les cellules glandulaires produisent une partie du liquide prostatique ou du sperme ;
  • Les muscles lisses se contractent pour pousser le liquide prostatique dans l’urètre pendant l’éjaculation. Les muscles lisses sont involontaires, ce qui signifie qu’ils ne sont pas contrôlés par la conscience ;
  • Les cellules stromales constituent la base de soutien de la prostate.

Cet organe vital peut être divisé en trois zones principales :

  • La zone de transition qui entoure l’urètre ;
  • La deuxième région est la zone centrale, qui contient une partie du tissu glandulaire ;
  • La région la plus grande et la plus externe est la zone périphérique à côté du rectum, qui est la zone contenant la plus grande proportion de tissu glandulaire et la zone où la plupart des cancers de la prostate se développent.

Hypertrophie Bénigne de la Prostate

Cell'innov - Prostate
À l’âge de 20 ans, la prostate a – à peu près – la taille d’une noix. Quand l’homme atteint les quarantaines, la zone qui entoure l’urètre commence à se développer.

Cette croissance du tissu est appelée hypertrophie bénigne de la prostate (HBP).

À l’âge de 70 ans, la taille moyenne de la prostate double.

Chez certains hommes, son expansion peut causer une constriction de l’urètre entraînant des symptômes tels que la difficulté à uriner ou un débit urinaire faible.

La HBP survient dans une certaine mesure chez 80% des hommes. Cependant, seulement environ un tiers développent des troubles suffisamment importants du tractus urinaire inférieur qui nécessitent un traitement médical.

Bien que la HBP ne soit pas mortelle, elle est responsable de 6,4 millions de consultations médicales et de plus de 400 000 hospitalisations chaque année.

Cancer de la prostate

cancer-de-la-prostate

Le cancer de la prostate est un problème de santé beaucoup plus grave que la HBP.

C’est le deuxième cancer le plus mortel chez les hommes juste après le cancer du poumon. On estime que chaque année, le nombre d’hommes qui reçoivent un diagnostic de ce cancer est multiplié par 8.

La bonne nouvelle est qu’aujourd’hui on peut trouver des tests de diagnostic fiables et de nombreuses options de traitement, et par conséquent, les taux de mortalité causée par cancer sont en baisse.

Il suffit de savoir que près de 100% des hommes sont toujours en vie cinq ans après un diagnostic de ce cancer, 99% sont en vie 10 ans après le diagnostic, et environ 94% sont en vie 15 ans après le diagnostic.

Avant d’atteindre un stade avancé, le cancer de la prostate provoque rarement des symptômes. En revanche, la HBP se manifeste généralement par des symptômes urinaires.

L’Hypertrophie Bénigne de la Prostate n’augmente ni ne diminue le risque de développer un cancer de la prostate. Cependant, il est possible pour un homme d’avoir les deux conditions en même temps.

auto-test-prostate

Auteur

Carl L.
Carl L. est un écrivain, rédacteur, blogueur et chercheur. Ses travaux portent sur le mode de vie, la sexualité et le bien-être. Il s'intéresse également aux problèmes que connaissent les hommes durant leur vie et tente de les aider à trouver des solutions efficaces.

Rejoignez la conversation

Partagez votre avis

Votre email ne sera pas affiché en public.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.