Les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) à surveiller

hypertrophie-benigne-de-la-prostate

[Article mis à jour : Mai 2020]
L’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est sans doute la forme de croissance non cancéreuse la plus courante chez les hommes.

L’HBP survient plus souvent dans les pays industrialisés occidentaux (États-Unis, Royaume-Uni et Canada, par exemple) que dans les pays de l’Est (Japon et Chine).

L’hypertrophie bénigne de la prostate semble être plus fréquente chez les hommes noirs que chez les hommes blancs.

D’autre part, certaines données suggèrent que des antécédents familiaux d’HBP peuvent augmenter le risque de la developper.

Le surpoids, en particulier au niveau du ventre (graisse abdominale), augmente le risque de développer une hypertrophie bénigne de la prostate.

On estime qu’environ 50% des hommes âgés entre 51 et 60 ans et jusqu’à 90% de ceux âgés de plus de 80 ans sont affectés par l’HBP.

Cependant, le traitement médical est nécessaire uniquement si les symptômes commencent à interférer avec la qualité de vie.

Les principales options de traitement pour l’hypertrophie bénigne de la prostate comprennent :

  • Des médicaments qui rétrécissent la prostate ou relâchent le tissu musculaire qui resserre l’urètre ;
  • Une intervention chirurgicale pour retirer ou ablater ou l’excès de tissu ;
  • Et la thermothérapie.

Quelles sont les causes de l’hypertrophie bénigne de la prostate – HBP ?

La HBP fait référence à un état de croissance anormale du tissu de la prostate. Cette croissance produit des nodules dans la zone de transition de la prostate.

La prolifération des cellules prostatiques est due à un ralentissement de l’apoptose (mort cellulaire programmée normale), et non à une augmentation de la production cellulaire.

La cause qui déclenche l’HBP n’a pas été encore élucidée. Cependant, on croit que le vieillissement ainsi que la faible testostérone (l’hormone sexuelle masculine prédominante) sont les facteurs principaux de son développement.

L’hormone sexuelle féminine œstrogène (produite en petites quantités chez les hommes) peut également jouer un rôle d’une façon plus probable lorsque la production de la testostérone diminue et que l’équilibre des deux hormones se trouve altéré.

Quels sont les symptômes de l’HBP ?

Les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate surviennent uniquement lorsque les nodules dilatés du tissu de la prostate (et notamment le resserrement du muscle lisse) exercent une pression suffisante sur l’urètre pour interférer avec le flux urinaire.

Et paradoxalement, certains hommes dont la prostate est très agrandie peuvent ne pas avoir d’obstruction urétrale. Alors que d’autres hommes avec un élargissement modeste peuvent éprouver des symptômes significatifs.

La constriction de l’urètre entraîne des changements dans la vessie. Pour compenser l’obstruction, la paroi musculaire de la vessie se contracte plus fortement afin d’expulser l’urine.

Ces contractions plus fortes provoquent donc l’épaississement et la raideur des tissus de la paroi de la vessie, ce qui diminue sa capacité normale à contenir l’urine.

Au fil du temps, un homme sent une envie d’uriner mais les volumes éjectés sont faibles et de plus en plus petits. Par conséquent, l’envie d’uriner devient plus fréquente et plus urgente.

À mesure que l’obstruction de l’urètre s’aggrave, les contractions des muscles échouent à vider complètement la vessie et par conséquent une rétention urinaire peut alors survenir.

L’urine retenue dans la vessie (urine résiduelle) peut s’infecter ou entraîner la formation de calculs vésicaux.

Moins souvent, les reins seront endommagés par la pression accrue exercée par la vessie surmenée ou par une infection qui s’est propagée de la vessie aux reins.

Les symptômes communs associés à l’HBP comprennent :

  • Difficulté à commencer à uriner ;
  • Débit urinaire faible ;
  • Désir soudain et fort d’uriner (urgence urinaire) ;
  • Fréquence accrue d’urination ;
  • Mictions nocturnes fréquentes (nycturie) ;
  • Sensation que la vessie n’est pas vide après avoir uriné.

Hypertrophie bénigne de la prostate et rétention urinaire

Lorsque la rétention urinaire se produit et que la vessie devient plus sensible à l’urine retenue, elle peut – la cas échéant – conduire à l’incontinence.

Une infection de la vessie peut causer des brûlures ou des douleurs pendant la miction. Le sang dans l’urine (hématurie) peut également être un signe d’HBP, mais la plupart des hommes qui en sont atteints, ne le ressentent pas.

Parfois, un homme atteint d’HBP peut devenir soudainement incapable d’uriner, même si son état répond au traitement. Ce problème, appelé rétention urinaire aiguë, nécessite un suivi hospitalier immédiat.

Cette complication est facilement traitée par cathétérisme, une procédure qui consiste à faire passer un tube dans la vessie à travers l’urètre pour permettre à l’urine de s’écouler.

La rétention urinaire aiguë peut être déclenchée par un retard prolongé de la miction, une infection des voies urinaires, la consommation d’alcool, ou l’utilisation de certains médicaments tels que les antidépresseurs, les décongestionnants et les tranquillisants.

La rétention urinaire aiguë se produit souvent de manière inattendue, et il est impossible de prédire avec précision si la présence de symptômes mineurs des voies urinaires se développera en une maladie.

Certains hommes qui éprouvent une rétention urinaire aiguë devront subir une intervention chirurgicale pour enlever l’excès de tissu prostatique.

Les médicaments prescrits pour l’hypertrophie bénigne de la prostate

– Proscar (Finasteride)

Proscar (Finasteride) est un traitement médical pour soigner l’hypertrophie de la prostate (HBP), aussi appelée hyperplasie bénigne ou adénome. Il a été mis au point par le laboratoire Merck Sharp and Dohme.

Proscar est un traitement sous forme de comprimés. Il contient un agent actif qui agit en inhibant la fonction d’une enzyme dans l’organisme.

Cette enzyme est responsable de la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone, un processus qui peut provoquer un gonflement de la prostate.

C’est l’un des traitements les plus populaires et les plus efficaces pour soulager les symptômes de l’HBP.

La posologie recommandée est de (1) comprimé par jour. Chaque comprimé Proscar contient 5mg de finastéride.

La boite de 28 comprimés coûte 74,99€.

proscar

– Avodart (Dutasteride)

Avodart est un médicament prescrit pour traiter l’hypertrophie de la prostate. Il est produit par le laboratoire GlaxoSmithKline.

Avodart est un traitement pour l’HBP qui contient un agent actif appelé dutastéride. Cet agent agit en interférant avec la conversion de la testostérone dans le corps.

Le médicament se présente sous forme de gélules, à prendre une fois par jour, pendant plusieurs mois.

C’est un médicament très efficace qui constitue le traitement principal de l’hypertrophie de la prostate.

La posologie recommandée est de (1) gélule par jour. Chaque comprimé contient 0,5 mg de dutastéride.

La boite de 30 comprimés coûte 71,49€.

avodart-dutasteride

– Finastéride (médicament générique)

Finastéride est un médicament prescrit dans les cas d’hyperplasie bénigne de la prostate (ou adénome). Il agit en réduisant la conversion de la testostérone dans le corps.

Finastéride est une version générique du traitement Propecia.

Néanmoins, il n’est pas utilisé dans le même but car il contient une concentration différente du principe actif finastéride. Il est destiné à réduire les symptômes de l’HBP.

Finastéride est un traitement à long terme qui se présente sous forme de comprimés. Il est commercialisé par le laboratoire Milpharm.

Chaque comprimé contient 5 mg de finasteride. La posologie recommandée est de un (1) comprimé par jour pendant une période de plusieurs mois.

La boite de 28 comprimés coûte 60,25€.

finasteride

Auteur

Carl L.
Carl L. est un écrivain, rédacteur, blogueur et chercheur. Ses travaux portent sur le mode de vie, la sexualité et le bien-être. Il s'intéresse également aux problèmes que connaissent les hommes durant leur vie et tente de les aider à trouver des solutions efficaces.

Rejoignez la conversation

Partagez votre avis

Votre email ne sera pas affiché en public.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.