Qu’est-ce que la torsion testiculaire ? Comment la prévenir et la traiter ?

torsion-testiculaire

Chaque testicule est attaché au cordon spermatique et au scrotum. La torsion testiculaire se produit si le testicule tourne sur le cordon qui va du testicule à l’abdomen.

Une douleur intense à l’aine est le premier signe d’un testicule tordu.

La rotation tord le cordon spermatique et réduit le flux sanguin. Si le testicule tourne plusieurs fois, le flux sanguin peut être complètement bloqué, causant des dommages plus rapides.

Une torsion testiculaire prolongée – et non traitée à temps – et une perte de débit sanguin vers le testicule peuvent entraîner la mort de ce dernier ainsi que les tissus environnants.

La torsion testiculaire est une condition médicale très sérieuse certes, mais traitable.

Les causes de la torsion testiculaire

La torsion testiculaire peut être héréditaire.

Les hommes qui présentent un caractère héréditaire ont souvent l’un ou les deux testicules qui tournent librement à l’intérieur du scrotum.

Dans ce cas, le testicule est attaché uniquement au cordon spermatique, et non au scrotum. C’est ce qu’on appelle une «déformation en battant de cloche».

Elle est appelée comme ça parce que le testicule se balance comme un battant de cloche.

La torsion testiculaire peut survenir à n’importe quel moment, dans n’importe quelle position (debout, en dormant, en faisant de l’exercice ou en s’asseyant simplement) et sans aucun déclencheur apparent.

Parfois, elle est provoquée par une blessure ou simplement par la croissance rapide au cours de la puberté.

Les facteurs qui augmentent le risque d’avoir une torsion testiculaire sont :

– Âge

La torsion testiculaire est plus fréquente chez les hommes âgés de 10 à 25 ans [1]. Cependant, elle peut survenir à tout âge, mais elle devient plus rare à l’âge de 30 ans.

Dans environ 65% des cas recensés, la torsion testiculaire survient chez des adolescents âgés de 12 à 18 ans. Elle touche environ 1 homme sur 4000 avant l’âge de 25 ans [2].

– Torsion testiculaire antérieure

Si la torsion testiculaire s’est déjà produite une fois et a disparu sans traitement, elle est susceptible de se reproduire à nouveau dans le testicule concerné ou dans l’autre.

Cette récidive peut être empêchée par une intervention chirurgicale effectuée pour corriger le problème sous-jacent.

– Climat

Les torsions testiculaires sont parfois appelées «syndrome d’hiver», car elles surviennent souvent par temps froid.

Le scrotum d’un homme allongé dans un lit chaud est détendu. Quand il quitte le lit, son scrotum est donc exposé à l’air ambiant qui est plus froid.

Si le cordon spermatique est tordu alors que le scrotum est détendu, la contraction soudaine qui résulte de la brusque variation de température peut piéger le testicule dans cette position.

Par conséquent, cela pourrait entrainer une torsion testiculaire.

– La torsion testiculaire chez les nouveau-nés et les nourrissons

Parfois, la torsion testiculaire se produit avant la naissance.

Dans ce cas, le testicule ne peut pas être sauvé. Mais une chirurgie correctionnelle est recommandée après la naissance. Elle servira à diagnostiquer et corriger la torsion testiculaire dans l’autre testicule.

Et par conséquent pourra prévenir de futurs problèmes de reproduction.

Les symptômes de la torsion testiculaire

Une personne qui subit une torsion testiculaire peut avoir les symptômes suivants :

  • Douleur soudaine ou sévère dans un testicule ;
  • Gonflement du scrotum, la poche qui contient les testicules ;
  • Grosseur ou bosse dans le scrotum ;
  • Nausée ;
  • Sang dans le sperme ;
  • Vomissement ;
  • Douleur abdominale.

Il se peut aussi qu’un testicule soit positionné plus haut que la normale ou à un angle différent [3]. Le testicule affecté peut changer de taille (devenir plus gros) et de couleur (devenir rouge ou foncé).

Habituellement, les symptômes apparaissent soudainement, bien que dans certains cas, la torsion peut se développer quelques jours avant.

Une douleur testiculaire soudaine ou sévère doit être soignée d’urgence.

Et même si les signes et les symptômes peuvent être causés par une condition autre que la torsion testiculaire, un traitement rapide pourra toujours la diagnostiquer à temps et donc prévenir de graves dommages ou la perte du testicule s’il s’agit d’une torsion testiculaire.

Une douleur soudaine au testicule qui disparaît sans traitement, peut signifier qu’un testicule a été tordu puis détordu sans intervention.

Cette condition est communément appelée la torsion intermittente ou la détorsion.

Cependant et même si le testicule se détache de lui-même, il est très important de consulter un médecin le plus rapidement possible.

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour éviter que le problème ne se reproduise à nouveau.

Comment diagnostiquer la torsion testiculaire ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, les testicules sont attachés par un cordon. De ce fait, la torsion testiculaire est normalement une situation d’urgence.

Par conséquent, le diagnostic et le traitement doivent être faits le plus rapidement possible.

Le médecin examinera le scrotum, les testicules, l’abdomen et l’aine, Il posera aussi des questions sur les symptômes pour déterminer si c’est une torsion testiculaire ou une autre condition qui entraine des symptômes similaires.

Le médecin peut également tester les réflexes du patient. Cela se fait en frottant légèrement ou en pinçant l’intérieur de la cuisse du côté affecté. Si tout est normal, une contraction du testicule va se produire.

Dans le cas contraire où il y a torsion testiculaire, ce réflexe ne se produira pas le cas échéant.

Si à ce stade, le diagnostic est encore incertain, le patient est immédiatement redirigé vers un urologue pour éviter de compromettre la santé du testicule.

Pour confirmer le diagnostic de la torsion testiculaire ou identifier si le problème provient d’une autre complication, le professionnel de la santé procédera à des tests médicaux qui comprennent :

  • Tests d’urine ou de sang pour vérifier la présence d’une infection ;
  • Échographie scrotale pour évaluer le débit sanguin vers le testicule (une diminution de ce débit peut être un signe de torsion testiculaire) ;
  • Scintigraphie nucléaire des testicules en injectant de minuscules quantités de matières radioactives dans la circulation sanguine, Cette procédure permet de détecter les zones de circulation sanguine réduite ;
  • Une chirurgie exploratoire peut être nécessaire pour déterminer si les symptômes sont causés par une torsion testiculaire ou une autre condition. Si la chirurgie ne révèle pas de torsion testiculaire, le chirurgien pourra toujours profiter de l’occasion pour attacher le testicule à la paroi du scrotum. Cette intervention permet de prévenir toute éventuelle future complication.

Si la douleur a duré plusieurs heures et que le premier examen physique soupçonne une torsion testiculaire, une intervention chirurgicale pourra être effectuée sans recourir aux autres tests, afin d’éviter la perte du testicule.

Comment traiter la torsion testiculaire ?

La torsion testiculaire nécessite normalement une intervention chirurgicale d’urgence.

Si elle est traitée dans les 4 à 6 heures qui suivent, le testicule peut généralement être sauvé.

Si ce n’est pas le cas et qu’il a fallu attendre plus longtemps, cela pourrait causer des dommages permanents. Pire, cela pourrait affecter la capacité d’engendrer des enfants.

Le chirurgien détordra le cordon spermatique pour rétablir l’approvisionnement du testicule en sang.

La détorsion manuelle est parfois possible. Mais la chirurgie permet de prévenir une récidive.

L’opération est simple et peu invasive. Elle est généralement effectuée sous anesthésie générale et ne nécessite généralement pas de séjour à l’hôpital.

Pendant la chirurgie, le chirurgien fera une coupe dans le scrotum, détordra le cordon spermatique. Ensuite et si nécessaire, il coudera l’un ou les deux testicules à l’intérieur du scrotum, pour empêcher la rotation.

La suture des deux testicules empêchera alors la torsion de l’autre côté.

Plus tôt le testicule est détordu, plus grandes sont les chances de succès du traitement. Après 6 heures, des dommages durables peuvent survenir. Et après 12 heures, il y a 75% de chances de perdre le testicule [3].

Une fois que le testicule est mort, il doit être retiré du corps pour prévenir l’infection gangreneuse.

Après la chirurgie, le patient devra éviter toute activité intense .Il devra s’abstenir d’avoir une activité sexuelle pendant plusieurs semaines.

Prévention et pronostic

Avoir des testicules qui tournent ou se déplacent librement dans le scrotum est un trait héréditaire. Certains hommes l’ont, d’autres non.

Le seul moyen de prévenir la torsion des testicules chez un homme atteint de ce trait est de procéder à une intervention chirurgicale.

L’opération consiste à attacher les deux testicules à l’intérieur du scrotum afin de les empêcher de tourner librement.

Dans la majorité des cas, se la torsion testiculaire est traitée dans les 6 heures, elle ne nécessitera pas l’ablation du testicule (orchidectomie).

Cependant, si le traitement est retardé de 48 heures, la majorité des patients doivent subir une intervention chirurgicale pour retirer le testicule.

Dans de rares cas – environ 2% –, la torsion testiculaire peur se produire dans les deux côtés.

L’ablation d’un testicule ne signifie pas qu’un homme ne peut plus avoir d’enfants. En effet, le testicule restant continuera à produire suffisamment de spermatozoïdes pour concevoir.

Cependant, il faut souligner que les hommes qui ont subi une torsion testiculaire souffrent d’une diminution de leur nombre de spermatozoïdes [3].

En outre, une orchidectomie peut modifier la production d’hormones chez la progéniture.

Dans d’autres cas, le testicule restant pourra augmenter de taille pour compenser.

Il est donc recommandé de porter des vêtements de protection avant de faire du sport et d’autres activités, afin de préserver le deuxième testicule restant.

Autres articles à lire

Le clitoris : Qu’y a-t-il à savoir sur cet organe féminin mystérieux ?
La meilleure position de sexe pour la stimulation clitoridienne
Tout ce que vous devez savoir sur le point G
Une pompe à pénis pour lutter contre la dysfonction érectile
5 façons dont les suppléments d’oxyde nitrique améliorent votre santé et vos performances
5 façons pour augmenter naturellement vos niveaux d’oxyde nitrique
Quand est-ce que faut-il subir un examen des testicules et pourquoi ?
Quels sont les problèmes communs de prostate les plus fréquents ?
Voici comment devenir meilleur au lit selon les chercheurs
Voici les 10 types de pénis que les femmes adorent (en secret !)…
Les femmes peuvent avoir (au moins) six types d’orgasmes différents
Taille du pénis : une nouvelle étude confirme … nos doutes !
25 choses que les femmes aimeraient que tous les hommes sachent sur le sexe
Les aliments pour un pénis plus gros et plus sain, mythe ou réalité ?
La performance sexuelle et son impact sur la vie intime de l’homme
Contrôler l’éjaculation précoce grâce aux avantages de l’exercice de Kegel
12 traitements naturels de l’éjaculation précoce
Qu’est-ce que Jelqing et comment l’utiliser pour agrandir le pénis ?
La Peyronie : comment l’identifier et comment la traiter ?
Les vérités que vous devez savoir sur la masturbation masculine
10 choses qu’il faut savoir avant d’agrandir son sexe
Comment augmenter la taille du pénis naturellement en utilisant des herbes ?
Les aliments nécessaires pour stimuler le nombre de spermatozoïdes
La Damiana, l'aphrodisiaque naturel pour traiter l'éjaculation précoce et augmenter la puissance sexuelle
Quels sont les effets de la marijuana sur votre vie sexuelle ?
9 façons naturelles d’obtenir un pénis plus gros
Taille du penis : êtes-vous au-dessus ou au-dessous de la moyenne ?
Douleur au penis – Top 5 causes les plus communes chez les hommes
Faible testostérone : Les signes d’avertissement à ne pas négliger
Les questions fréquemment posées (FAQ) au sujet de l’extenseur pénien Phallosan Forte
Les causes communes et les traitements de la baisse de libido chez les hommes
Solutions naturelles et peu coûteuses pour augmenter sa testostérone
Physiologie, Anatomie & Faits inédits sur le sexe masculin
Comment reconnaitre une fracture du pénis et comment la traiter efficacement ?
Contrôler l’éjaculation précoce : les solutions disponibles et à votre portée
Quelles sont les causes de l'éjaculation faible et comment la traiter ?
Pour les hommes seulement : une petite initiation au clitoris, l’organe féminin le plus sensible
L’orgasme féminin : Que veulent les femmes et que doivent faire les hommes ?
Comment réussir à satisfaire votre partenaire même si vous avez un petit pénis ?
Ce qu’il faut savoir sur les huiles essentielles pour la dysfonction érectile
Cet analgésique commun pourrait affecter négativement la fertilité masculine
La dysfonction érectile est-elle un signe précoce de maladies cardio-vasculaires ?
11 aliments aphrodisiaques pour améliorer votre libido
Comment maintenir la santé sexuelle masculine et prévenir les troubles sexuels ?
Les meilleurs aliments pour augmenter la testostérone naturellement
Comment le porno peut-il induire la dysfonction érectile ?
7 signes qui peuvent annoncer une dysfonction érectile imminente
5 façons naturelles de soutenir le traitement de l’hypogonadisme
Comment fonctionne l’érection ?
Où en êtes-vous avec la dépendance sexuelle ? Êtes-vous accro au sexe ?
Qu’est-ce que la prostate et quelle est sa fonction ?
Les symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) à surveiller
Qu’est-ce que l’Épididymite ou l’inflammation de l’épididyme ?
Quelle est la cause de l’érection nocturne douloureuse et comment la traiter ?
Est-il normal d’avoir des testicules de tailles différentes ? Et quand faut-il s’inquiéter ?
Qu’est-ce que la torsion testiculaire ? Comment la prévenir et la traiter ?
previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

Rejoignez la conversation

Partagez votre avis

Votre email ne sera pas affiché en public.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.